Les différentes formes de viager

Le viager occupé :

Cela représente plus de 90 % des biens vendus en viager.
L’acquéreur ne peut pas disposer immédiatement du bien puisqu’il est occupé par le(s) vendeur(s), qui conservent un droit d’usage et d’habitation à vie, ou dans de rares cas, pour une durée limitée dans le temps.
En contrepartie de cette occupation, l’investisseur bénéficie d’une décote sur le prix déterminée selon l’âge du ou des vendeurs, en application d’un barème établi.

Bien évidemment les vendeurs peuvent quitter le bien à tout moment (libération anticipée) notamment pour raison de santé, départ en maison de retraite ou Ehpad.

Dans ce cas, l’acquéreur pourra obtenir la jouissance complète du bien, et la rente viagère sera augmentée au profit des crédirentier.

La rente jouera à plein son rôle d’amortisseur de l’accroissement des frais de vie te de santé auxquelles sont confrontées les personnes âgées.

Le viager libre :

Le bien est vendu libre de toute occupation
L’acheteur peut occuper le bien ou le mettre en location.

Il aura à sa charge tous les frais et impôts liés au bien.
Le prix de vente du bien est supérieur à celui du viager occupé et le montant de la rente est donc plus élevé. Le vendeur perçoit le paiement de ses rentes dans les mêmes conditions que celles du viager occupé.
Le viager libre permet à l’acquéreur de devenir propriétaire immédiatement avec un paiement mensuel moins élevé qu’avec un prêt immobilier classique. Cela permet parallèlement au vendeur d’avoir un revenu fixe et régulier avec une fiscalité très avantageuse.

A lire également :

Le mécanisme du viager

Comprendre les avantages de la vente en viager

Le viager et la fiscalité

Le viager, une affaire de spécialiste de l’immobilier et du patrimoine

Réactions et commentaires

Les différentes formes de viager

Ajouter un commentaire